Rechercher
  • Jérôme Beaufils

Vivons heureux, vivons visible

Mis à jour : 23 avr. 2020

Et alors quoi ? Sous prétexte de confinement, tout s’arrête ? Vous abandonnez votre recherche d’emploi et pleurez toutes les larmes de votre corps jusqu’à ce que mort s’ensuive à cause du report de certains recrutements ?

Certainement pas. Souvenez-vous : il ne faut jamais remettre au lendemain ce qu’on peut faire le jour même. J’en suis convaincu : une période difficile n’est pas pour autant vierge d’opportunités. Il y en a aujourd’hui. Il y en aura demain.

Le mot d’ordre est simple : soyez actif.



1. Soyez visible

Si vous n’êtes pas présent, vos concurrents le seront. Soyez plus malin qu’eux. Beaucoup de gens pensent qu’il est inutile de postuler en cette période, et donc d’être actif. Soyez le à leur place : c’est vous que verront les recruteurs mais aussi les opérationnels intéressés par votre profil. Ils sont là et préparent parfois les recrutements futurs. Et même présents, car certains secteurs ont des besoins maintenant.

LinkedIn est un formidable terrain de jeu pour présenter son projet, son offre de service, sa motivation.

Soyez imaginatif et créatif. Ne vous limitez pas à poster votre CV accompagné d’un petit mot qui ressemble trop souvent à un appel au secours, du genre « Cher réseau, je fais appel à toi car il me reste trois jours pour trouver une entreprise pour mon projet d’alternance, sinon je vais mourir dans d’atroces souffrances. »

Vous pouvez faire mieux. Il existe une multitude de façons de faire un post, sur le fond comme sur la forme.

Sur le fond

Postez des articles en lien avec votre recherche. Vous avez lu sur un site un article passionnant sur les dernières tendances du community management ou sur un marketing plus humain, partagez-le sur votre profil. Vous souhaitez valoriser une nouvelle compétence récemment acquise, faites un post. Vous souhaitez préciser votre offre de service et les quatre principales raisons de vous recruter, faites un post. Vous souhaitez mettre l’accent sur vos qualités de persévérance, faites un post. Les recruteurs apprécient les soft skills. C’est votre personnalité, tout autant que vos compétences, qui les convaincra de vous recruter.

Sur la forme

Utilisez vos talents : l’écrit, Photoshop, la vidéo, l’animation, les gifs… Des sites vous aident à créer facilement un visuel ou une animation qui feront la différence (canva, genially). A vous de trouver le bon équilibre : piquez la curiosité de vos interlocuteurs sans pour autant mettre nécessairement un nez de clown. Votre communication doit vous ressembler.


Pensez à optimiser la visibilité de vos posts en utilisant les bons tags et hashtags. Vous l’ignorez peut-être, mais l’algorithme de LinkedIn ne distribue pas vos posts à l’ensemble de votre réseau. Taguer une personne, c’est lui mettre à disposition votre post. Si vous voulez me taguer sur LinkedIn, tapez @devant mon nom de profil. Mon nom apparaît en bleu et gras dans votre texte, je ferai partie des destinataires. Avec le hashtag (le signe #), vous mettez votre contenu à destination des abonnés de ce hashtag ou à ceux qui le cherchent. Ajouter des tags et hashtags, c’est l’assurance que votre post sera vu par davantage de personnes, et par celles que vous visez car elles sont importantes pour vous. N’en mettez quand même pas trop. Cinq tags et cinq hashtags, c’est bien.

Les avantages d’un bon post sont nombreux.

  • Vous êtes visible.

  • Vous dites qui vous êtes, ce que vous offrez. Sans prétention mais avec la capacité à vous montrer sous un jour positif.

  • Vous partagez avec le réseau : le vôtre et même au-delà. Partager est généralement bien perçu.

  • Vous nourrissez le pavé Activité de votre profil. Vos visiteurs constateront vite votre investissement, votre présence, votre participation, vos conseils peut-être.

2. Développer votre réseau.

Augmenter votre réseau a un double intérêt.


D’un point de vue quantitatif, c’est vous assurer une meilleure visibilité. LinkedIn favorise les personnes avec un réseau important. Plusieurs personnes que j’accompagnais ont été recrutées sans avoir postulé : c’est le recruteur qui les a contactées. Restez quand même raisonnable : l’objectif 10 000 contacts n’a pas grand sens.



D’un point de vue qualitatif, c’est l’occasion d’entamer la discussion avec une multitude de personnes passionnantes et qui peuvent vous apporter beaucoup. Même si vous êtes dans une recherche d’emploi, ne prenez jamais contact en parlant recrutement. Cela viendra plus tard. Vous risqueriez de vous faire claquer la porte au nez par un interlocuteur qui ne recrute pas, alors même qu’il peut être une source formidable d’informations et de conseils sur votre métier, un réseau... Faire du réseau, c’est se nourrir, s’enrichir de discussions et d’échanges passionnants, c’est aussi accéder au marché caché : tous ces recrutements qui ne passent pas par des annonces.

Si votre projet est clair et précis, s’il est prêt et si vous êtes motivé pour le mettre en œuvre, il n’y a aucune raison pour le repousser. Foncez, c’est maintenant.

Et vous, quel est votre état d’esprit pendant cette période. Quels sont vos idées et trucs pour rester positif, rebondir, aller de l’avant ?

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout