Rechercher
  • Jérôme Beaufils

CV : et si on rendait intéressants les centres d’intérêt

« Cinéma, lecture, voyage, sport. » La touche finale à mon super CV. Toujours pas d’entretien... Ca vous surprend ? Moi non. Rappel : votre CV n’est pas celui de votre voisin, même s’il a suivi les mêmes études et connu les mêmes expériences professionnelles que vous.


Que cherche le recruteur ? A se faire une (bonne) idée de vous. Nous sommes d’accord, vos compétences, votre expérience, votre formation, c’est important. Problème : vos concurrents vous ressemblent sur ce point. La personnalité, n’est-ce pas ce qui différencie ? Imaginez le meilleur chirurgien du monde : maîtrise technique parfaite. Il pourrait opérer le cœur d’un nourrisson les yeux fermés, les mains dans des moufles. Le problème ? Il est toujours en retard et incapable de travailler en équipe. S’il avait écouté l’interne, Madame Martin aurait un genou gauche en état de marche…


Un recrutement, c’est d’abord une rencontre. Si vous voulez que le recruteur ou l’opérationnel sache qui vous êtes, parlez-lui de vous. L’important n’est pas d’être original ou champion en tout. L’important est d’être vous et de le faire savoir. « Fan de treks et de voyages chez l’habitant en Asie », ça en dit plus que « voyages ». « J’adore l’œuvre de Clint Eastwood » est plus riche que « cinéma ». Cela vous singularise et suscite l’intérêt du recruteur. Il n’est pas fan de Clint Eastwood ? Ça n’a aucune importance. Ce qui l’intéresse, c’est votre manière d’en parler, qui en dit long sur votre personnalité. Si vous pouvez mettre en valeur un élément de vie personnelle en rapport avec le poste visé – vous êtes responsable de la comptabilité d’une association alors que vous cherchez un poste de comptable – c’est évidemment idéal.




Cette rubrique est-elle une obligation ? Non. J’ai déjà été recruté sans. Cela ne signifiait pas que j’étais asocial, que je n’avais aucun centre d’intérêt. Cette rubrique vous différencie auprès du recruteur, saisissez-vous en habilement. Et rappelez-vous toujours un point essentiel : en phase de recrutement, vous avez des concurrents. Soyez vous-même dans toute votre richesse. C’est un peu grandiloquent, mais en définitive c’est bien l’état d’esprit l’essentiel.

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout